Uncategorized

Quand la vie, c’est comme des chariots remplis de vaisselle sale….

Image

A Ashburnham, au bout de 2 mois, niveau travail, on peut presque tout faire en mode automatique sans trop réfléchir. Notamment la vaisselle. Du coup, l’esprit s’évade, et pense. Il y a des gens qui trouvent ça super dur et assez épuisant, et d’autres, c’est mon cas, qui kiffent réfléchir à plein de trucs.

La semaine dernière, je travaillais jeudi à la vaisselle. Journée plutôt calme, pas beaucoup de travail à faire. Pourtant, j’étais pas dans un très bon état d’esprit depuis le début. Ca me pesait d’être là, de faire ça, de travailler toute seule quand les autres était en train de rigoler à coté parce qu’ils avaient finis leurs jobs. Alors, quand on m’amène les 1er chariots, je commence à travailler le plus rapidement possible pour finir vite. Je finis le chariot de vaisselle sale de staff. Puis on m’amène un autre chariot, puis un autre, pas du tout rangé. Ca commence à vraiment m’agacer que ces chariots ne soient pas rangé et que je passe plus de temps à faire la vaisselle. Bon je m’y met, je commence à laver. Et quand j’ai presque finis le troisième chariot, la cuisine m’amène deux chariots pleeeiiiins de trucs à laver, du genre super relou, bien sales, des plats de cuisine super grand, super gras. Et puis, bien sur, personne ne vient m’aider.  RHAAAAA !

Et là, ça m’a fait penser que c’était comme ça que je me sens dans ma vie, parfois, souvent. Dépassée par pleins de chariots mal rangés, sales, bancals, qui s’accumulent. Et j’arrive pas à tout gérer. Arriver à passer du temps avec les gens formidables ici, à garder contact avec les gens formidables at Home, lire ma Bible, lire des autres livres, dormir, faire des activités manuelles, passer du temps dans la Nature magnifique d’ici, essayer de pas passer trop de temps sur l’ordi. Too much.  

Et puis, j’me suis rappellé une des phrases de Jésus. Celle qu’on apprend par cœur pour les moments comme ça : « Venez à moi vous tous qui etes fatigués et chargés, et je vous donnerais du repos. » (Matthieu 11v28). J’imagine que si il a dit ça, c’est qu’il savait que dans la vie, ba on serait fatigué et chargé. Que les chariots qui s’amassent et qui semblent insurmontables, ça allait arriver. Il savait qu’on allait être dépassés. Et il nous offre une porte de sortie. Lui, le Tout-Puissant, il veut laver nos chariots avec nous. Il AIME quand on vient lui demander de l’aide pur laver nos chariots.

Alors, si en ce mois de Décembre, tu te trouves dépassé. Dépassé par les préparatifs de Noel au point de perdre le sens premier de cette fête, dépassé par les chariots à ton travail, les chariots dans tes relations,  les chariots des exam’s, les chariots dans la lecture de la Bible, dans ta vie de prière. Peut-etre que les chariots de 2014 commencent déjà à encombrer le couloir, peut être que ceux de 2012,2011… sont toujours là et que tu ne sais pas comment les laver. Peut être même qu’il y a des chariots qui sont là depuis tellement longtemps que tu ne sais plus quoi en faire. Je veux te rappeler que Jésus est là, prêt à venir t’aider, prêt à venir prendre la relève quand tu n’as plus de force pour continuer. Il était avec toi quand ils sont venus s’entasser dans le couloir. Tu peux aller vers Lui, pour lui parler de tes chariots, de ton sentiment d’etre dépassé. Il écoute, il aide, et il est très très fort pour laver des chariots et mettre de l’ordre.

 

Love xx

Publicités

4 commentaires sur “Quand la vie, c’est comme des chariots remplis de vaisselle sale….

  1. Merci Sophie de nous rappeler que Jésus est là et qu’il connait même les chariots qu’on a oubliés, cachés dans un recoin du couloir et qu’il est prêt à nous aider à nous en occuper ! ntrop bien, je ne connaissais pas ton blog, c’est hyper encourageant !

  2. Merci Sophie pour cet super encouragement très pertinent !
    Ca me parle beaucoup !
    Grosses bises à toi 🙂

Les commentaires sont fermés.