Bucket List·Sooo Good...

#50 Faire une couverture

ELLE EST FINIIIIIIIIIIIE !!! 😀

Ces centaines de petits carrés en Jeans, découpés avec (plus ou moins) d’amour. Ces heures passées avec beaucoup de passion patience à soigneusement coudre ces carrés ensemble. Ces pétages de câble devant la machine à coudre. Cette énergie dépensée. Cette couverture patchworkée est terminéeeee 😀

Donc, elle est terminée (enfin, il manque 2-3 ptits trucs, mais c’est pas vital, donc je m’en passe pour l’instant.)


Morale spi de cette histoire de couverture: (j’me demande si j’ai pas déja raconté une histoire avec une couverture par ici, mais j’me rappelle plus)

J’ai commençé à faire des cours de couture à la MJC du coin. Donc, on est 10 (9 femmes, 1 homme. Normal). On est chacune devant une machine à coudre (qui marche plus ou moins bien). Certaines ne se sont jamais servies d’une machine à coudre. D’autres savent coudre mais galère parfois beaucoup avec la machine qu’elles ont devant elles (je me sens pas du tout concernée par cette catégorie. J’ai pas du tout faillit presque pleurer parce que mon fil faisait des paquets de fils tellement grand dessous mon tissus qu’on aurait pu en faire un nid pour la famille moineau du coin. Pas du tout.). Donc, on galère plus ou moins (surtout plus, si tu veux mon avis) avec l’œuvre d’art qu’on aimerait faire. Et y a une prof qui est là. Elle, elle s’y connait en couture. On peut lui demander de l’aide et elle vient quand on l’appelle. Desfois, elle nous explique et on y arrive simplement en écoutant ce qu’elle dit. Desfois, on est vraiment beaucoup dans le caca, alors elle demande si on peut lui laisser la place (je t’assure que quand ton nid de rossignol est tellement gros qu’il pourrait peut-être aussi héberger la famille moineau, hé bé tu lui laisses gérer ton bazar avec plaisir). Desfois, elle explique à tout le monde la même chose, mais elle vient quand même te le ré-expliquer plus tard à toi toute seule si tu n’as pas compris. Desfois, en couture, tu crois que t’as tout compris dans la théorie, et dans la pratique, ça fait des nids de moineaux. Desfois, tu galère comme un goret sur un stupide pot et tout le monde l’a terminé depuis belle lurette et t’as envie de pleurer et de jeter ta machine  et de bruler les nids de moineaux et tu utilises tout ton fil et ça pue et ça t’énerves (…) et pourtant, la le prof il reste avec toi et il t’explique encore jusqu’à ce que tu finisse ton pot. Et puis même si ça te prends plus de temps que les autres pour comprendre, c’est pas grave, le prof il reste avec toi. Et même desfois, tu as toute la classe de couture qui se réjouira avec toi quand tu as enfin finit ton projet.

 

Allez, à tout bientôt !

 

Publicités