Agape·Uncategorized

Mais Sophie, tu fais quoi de tes journées? – Intro

Image result for journée

Au vu du nombre de questions de ce genre que j’entends assez fréquemment, je me suis dis que j’allais un peu plus rentrer dans les détails de mon emploi du temps. Comme je n’ai pas assez de place dans mes lettres de nouvelles, j’ai décidé de squater ici [mais vu que c’est chez moi aussi, ça va, c’est du squat pas trop violent] (d’ailleurs, si ça t’intéresserais de recevoir mes lettres de nouvelles, envoie moi un petit mail ici, je serais heureuse de t’ajouter à la liste d’envoi).

Je vais donc écrire 5 articles qui parlent des moments clés de mes semaines. J’espère que ça t’éclaireras lorsque tu les liras. Si tu as des questions, n’hésite pas à commenter. Je vais essayer de les poster le mercredi et donc y en aura jusqu’à Juillet !

Uncategorized

Tout ces amis… (!)

J’ai un sourire bizarre, mais en vrai (de vrai dans mon coeur), je les aime bien ces personnes.

Récemment, je pensais à mes différentes types d’amis.

Il y a ceux qui habitent tout près, avec qui je vis la vie quotidienne et quand on se voit, c’est toujours pour peu de temps autour d’un café ou d’un repas. C’est parfois plus difficile de parler profondement, parce qu’on se voit beaucoup (ça fait sens pour moi cette phrase : on sait qu’on a le temps, on a peur du regard de l’autre….). Peut-être que j’aurais besoin de vivre mes amitiés avec la lumière éteinte ou alors d’être ensemble dans une voiture. On s’entend mieux quand on ne se regarde pas, je crois.

Il y a ceux qui habitent loin ou très loin. Ceux que l’on fois rarement et les rencontres sont courtes. Il faut être inventif avec les technologies pour s’appeller, se mailer, s’écrire des lettres, garder le contact quoi. La vie passe tellement vite et parfois souvent je me rends compte que je n’ai pas pris de nouvelles pendant un bon paquet de temps. C’est compliqué de vivre des chosesensemble quand on est loin. Comment vivre les silences quand on n’a pas le visuel. Comment faire des calins quand il n’y a pas les mots. Comment montrer qu’on est là quand on est pas là physiquement.

J’ai de la chance d’avoir des amis. Des amis dans toutes les catégories. Des amis qui sont là chacun à leur manière. Et moi je peux être là à ma manière.


Je me demandais comment je vois Dieu. Est ce que c’est un ami qui habite loin et à qui je partage des choses profondes très rapidement, ou est ce que c’est un ami qui habite proche et que j’apprends à connaitre dans la vie quotidienne et avec qui c’est plus dur de rentrer dans des discussions profondes ?

Peut-être que ma vision de l’amitié avec Dieu dépend des saisons. Je pense que Dieu sait être l’ami de la vie quotidienne quand il faut et être l’ami au téléphone quand j’ai des choses plus dures à dire et que j’ai besoin qu’on éteigne la lumière. C’est ça qui est bien avec Dieu. Il peut être là tout près et aussi là au bout du fil. C’est un peu un super ami. Et puis y a pas ce problème de se regarder l’un et l’autre au moins 😉