Agape·Uncategorized

Mais Sophie, tu fais quoi de tes journées? – Intro

Image result for journée

Au vu du nombre de questions de ce genre que j’entends assez fréquemment, je me suis dis que j’allais un peu plus rentrer dans les détails de mon emploi du temps. Comme je n’ai pas assez de place dans mes lettres de nouvelles, j’ai décidé de squater ici [mais vu que c’est chez moi aussi, ça va, c’est du squat pas trop violent] (d’ailleurs, si ça t’intéresserais de recevoir mes lettres de nouvelles, envoie moi un petit mail ici, je serais heureuse de t’ajouter à la liste d’envoi).

Je vais donc écrire 5 articles qui parlent des moments clés de mes semaines. J’espère que ça t’éclaireras lorsque tu les liras. Si tu as des questions, n’hésite pas à commenter. Je vais essayer de les poster le mercredi et donc y en aura jusqu’à Juillet !

Uncategorized

Tout ces amis… (!)

J’ai un sourire bizarre, mais en vrai (de vrai dans mon coeur), je les aime bien ces personnes.

Récemment, je pensais à mes différentes types d’amis.

Il y a ceux qui habitent tout près, avec qui je vis la vie quotidienne et quand on se voit, c’est toujours pour peu de temps autour d’un café ou d’un repas. C’est parfois plus difficile de parler profondement, parce qu’on se voit beaucoup (ça fait sens pour moi cette phrase : on sait qu’on a le temps, on a peur du regard de l’autre….). Peut-être que j’aurais besoin de vivre mes amitiés avec la lumière éteinte ou alors d’être ensemble dans une voiture. On s’entend mieux quand on ne se regarde pas, je crois.

Il y a ceux qui habitent loin ou très loin. Ceux que l’on fois rarement et les rencontres sont courtes. Il faut être inventif avec les technologies pour s’appeller, se mailer, s’écrire des lettres, garder le contact quoi. La vie passe tellement vite et parfois souvent je me rends compte que je n’ai pas pris de nouvelles pendant un bon paquet de temps. C’est compliqué de vivre des chosesensemble quand on est loin. Comment vivre les silences quand on n’a pas le visuel. Comment faire des calins quand il n’y a pas les mots. Comment montrer qu’on est là quand on est pas là physiquement.

J’ai de la chance d’avoir des amis. Des amis dans toutes les catégories. Des amis qui sont là chacun à leur manière. Et moi je peux être là à ma manière.


Je me demandais comment je vois Dieu. Est ce que c’est un ami qui habite loin et à qui je partage des choses profondes très rapidement, ou est ce que c’est un ami qui habite proche et que j’apprends à connaitre dans la vie quotidienne et avec qui c’est plus dur de rentrer dans des discussions profondes ?

Peut-être que ma vision de l’amitié avec Dieu dépend des saisons. Je pense que Dieu sait être l’ami de la vie quotidienne quand il faut et être l’ami au téléphone quand j’ai des choses plus dures à dire et que j’ai besoin qu’on éteigne la lumière. C’est ça qui est bien avec Dieu. Il peut être là tout près et aussi là au bout du fil. C’est un peu un super ami. Et puis y a pas ce problème de se regarder l’un et l’autre au moins 😉

Uncategorized

Ireland 2/2 (photos)

Uncategorized

#50 Faire une couverture

ELLE EST FINIIIIIIIIIIIE !!! 😀

Ces centaines de petits carrés en Jeans, découpés avec (plus ou moins) d’amour. Ces heures passées avec beaucoup de passion patience à soigneusement coudre ces carrés ensemble. Ces pétages de câble devant la machine à coudre. Cette énergie dépensée. Cette couverture patchworkée est terminéeeee 😀

Donc, elle est terminée (enfin, il manque 2-3 ptits trucs, mais c’est pas vital, donc je m’en passe pour l’instant.)


Morale spi de cette histoire de couverture: (j’me demande si j’ai pas déja raconté une histoire avec une couverture par ici, mais j’me rappelle plus)

J’ai commençé à faire des cours de couture à la MJC du coin. Donc, on est 10 (9 femmes, 1 homme. Normal). On est chacune devant une machine à coudre (qui marche plus ou moins bien). Certaines ne se sont jamais servies d’une machine à coudre. D’autres savent coudre mais galère parfois beaucoup avec la machine qu’elles ont devant elles (je me sens pas du tout concernée par cette catégorie. J’ai pas du tout faillit presque pleurer parce que mon fil faisait des paquets de fils tellement grand dessous mon tissus qu’on aurait pu en faire un nid pour la famille moineau du coin. Pas du tout.). Donc, on galère plus ou moins (surtout plus, si tu veux mon avis) avec l’œuvre d’art qu’on aimerait faire. Et y a une prof qui est là. Elle, elle s’y connait en couture. On peut lui demander de l’aide et elle vient quand on l’appelle. Desfois, elle nous explique et on y arrive simplement en écoutant ce qu’elle dit. Desfois, on est vraiment beaucoup dans le caca, alors elle demande si on peut lui laisser la place (je t’assure que quand ton nid de rossignol est tellement gros qu’il pourrait peut-être aussi héberger la famille moineau, hé bé tu lui laisses gérer ton bazar avec plaisir). Desfois, elle explique à tout le monde la même chose, mais elle vient quand même te le ré-expliquer plus tard à toi toute seule si tu n’as pas compris. Desfois, en couture, tu crois que t’as tout compris dans la théorie, et dans la pratique, ça fait des nids de moineaux. Desfois, tu galère comme un goret sur un stupide pot et tout le monde l’a terminé depuis belle lurette et t’as envie de pleurer et de jeter ta machine  et de bruler les nids de moineaux et tu utilises tout ton fil et ça pue et ça t’énerves (…) et pourtant, la le prof il reste avec toi et il t’explique encore jusqu’à ce que tu finisse ton pot. Et puis même si ça te prends plus de temps que les autres pour comprendre, c’est pas grave, le prof il reste avec toi. Et même desfois, tu as toute la classe de couture qui se réjouira avec toi quand tu as enfin finit ton projet.

 

Allez, à tout bientôt !

 

Uncategorized

Comme j’ai une nouvelle bibliothèque, j’étale mes livres !

A la question, « quel est ton livre préféré? », certains chrétiens répondent « La Bible ». J’en suis pas, j’ai toujours trouvé difficile de la lire. Mais, j’ai une masse de livres qui m’encouragent à la lire et me donnent des clés pour mieux comprendre et aimer la parole de Dieu. Je les appellerait ici mes livres préférés d’amour, parce que c’est une bénédiction d’avoir des auteurs qui se rendent vulnérables pour nous encourager dans notre chemin avec Dieu.

J’ai toujours voulu faire un petit retour sur mes livres préférés d’amour.

Comme j’ai maintenant une nouvelle bibliothèque (Merci Tim et Papa !), je les ai devant les yeux. Quelle joie ! Sur la photo, il n’y a que les livres que j’ai en magasin en ce moment, d’autres sont à plusieurs endroits de la France et d’autres ne m’appartiennent pas. En plus, sur la photo, il n’y a que mes livres en Anglais, alors c’est une image un peu fausse de la réalité de mes lectures.

Je sors mes cahier de citations, et voila mon TOP 10 livres de tout les temps :

1- Vivre comme un simple radical. Shane Clairbone.
Celui là, en premier, c’était facile. C’est le premier livre que j’ai lu en Anglais fin 2012. C’est le livre qui a le plus de pages dans mes livres de citations. Il écrit avec Grâce et Vérité. Je suis passée plein de fois du rire au larme. je me vois dans le Métro D à Lyon en train de rire toute seule et dans la minute d’après avoir envie de rentrer chez moi pour pleurer. Il décrit l’Église en action telle qu’elle devrait l’être, à servir son prochain plutôt qu’à le condamner. C’est un appel à l’action loin d’être culpabilisateur, mais plutôt un rappel de la puissance de la grâce que l’on peut apporter sur terre grâce à Jésus (ça fait beaucoup de grâce, n’est ce pas?)

Pour tous les dégoutés ou passionnés de l’église, c’est un Must-read!

2- 7 : an Experimental Mutiny Against Excess. Jen Hatmaker
C’est avec ce livre qu’à commencé mon radicalisme quant à la consommation ! Mon (et votre, si vous m’avez vu à ce moment là. Pardon.) automne 2014 a été mouvementé dans ma tête et dans mon cœur grâce à ce livre. C’est comme si d’un coup, je me suis pris une avalanche de coup sur ma manière de consommer. Piouf. Un an plus tard, je mâche encore ce qui m’a été donné à manger pendant la lecture de ce livre (Pardon pour cette métaphore, je suis pas très douée pour les effets de style). Un livre américain (c’est à dire que il y a des trucs purement culturel que j’ai pas du tout pu transposer en France) qui te fait bien réfléchir.

3- Les Idoles du Coeur. Timothy Keller
Livre offert par Agape Campus. C’est un des premiers livres qui m’a vraiment questionné sur ma vie. Je porte les réflexions et les questionnements de ce livre dans ma vie de foi aujourd’hui et je pense que ça en fait un très bon livre. C’est ce livre qui me pousse à me demander « qu’est ce qui est plus important que Dieu dans ta vie aujourd’hui? »

A lire !

4- Coeur de Femme. John & Stasi Eldredge
Un livre pour et sur les filles. Un livre qui m’a aidé à me comprendre et à me rendre compte que je ne suis pas un être complétement anormal mais qu’il y a un certains nombre de femmes sur la planète terre qui sont dans les mêmes problématiques que moi.

5- La prière – Fait elle une différence? Philip Yancey
Un super livre sur la prière ! Plutôt qu’une liste de chose à faire pour « bien » prier, Philip Yancey fait plutôt une analyse sociologique (je trouve pas de meilleure explication que ça. En même temps, il est journaliste, donc c’est peut-être pas aussi éloigné de la réalité). Il récolte des témoignages, des luttes, des victoires et il questionne le « pourquoi prier » d’une manière honnête. On se sent moins seuls dans sa lutte.

« Seigneur, apprends nous à prier! »

6- Milles Cadeaux. Ann Voskamp
Un livre en anglais assez dur à lire parce que il est bizarrement écrit. Du coup, j’ai pas tout compris. Si je voulais être honnête, je dirai même que j’ai pas compris grand chose. Mais je crois que j’ai compris l’essentiel. Ann Voskamp nous invite à vivre une vie de reconnaissance. Vivre Eucharisteo et tout compter comme grâce.

7- Loveology – John Mark Comer
Lui, je l’ai fini mercredi. Je l’avais reçu lundi. Je lis vite d’habitude, donc c’est pas ça qui explique qu’il est dans le top 10. Mais ce livre récapitule tous les meilleurs messages et livres ou articles de blog que j’ai lu sur le mariage, l’amour, la sexualité. Une bombe en fait. Il est très rose, c’est le seul défaut que je lui trouverais. Il est très complet, il y a plein de renvois à des textes bibliques, il est simple. Et puis le chapitre sur l’homosexualité est pleins de grâce et de vérité. Tu peux aller acheter ce livre juste pour ce chapitre. Ou je te le prête si tu veux. Mais il faut lire ce chapitre. Il faut lire le reste du livre aussi hein, si tu veux. Mais obligatoirement ce dernier chapitre.

8- Passion & Purity – Elisabeth Elliot
Le fait que plusieurs des livres que j’ai mis dans celle liste y sont car ils m’ont donnés des claques (je dis pas le nombre de claques, ça pourrait choquer) ne fait pas de moi quelqu’un qui apprécie souffrir. Mais les claques dans les livres, ça fait grandir. On peux donc dire que Elisabeth Elliot m’a beaucoup fait grandir. Elle prends les mythes de la société contemporaine et elle les fracasses. Elle parle de son histoire d’amour avec Jim Elliot, un missionnaire qui a été tué par un peuple qu’il allait évangéliser 2 ans après leur mariage.

Elle sait de quoi elle parle, et elle en parle bien.

9- Spoken For – Alyssa Joy Bethke & Robin Jones Gunn
C’est un livre de fille. Vraiment un livre de fille. Mais un bon livre de fille. Qui pointe en direction de Jésus pour trouver notre identité. Un livre à mettre entre les mains de jeunes adottes!

10- Fearless- Max Lucado ; Release the Power of Prayer- George Muller ; L’Evangile selon Pilate Eric-Emmanuel Schmitt ;Waking the Dead- John Eldredge…

Là, y en a plein, c’est normal, j’arriverais pas à choisir. L’Évangile selon Pilate pour se rappeler de l’humanité parfaite de Jésus. Fearless pour découvrir comment Jésus peux et veux nous accompagner dans nos peurs. Release the Power of Prayer pour lire un exemple d’une dépendance totale à Dieu. Waking the Dead, pour réfléchir à ce que l’Ennemi de nos âmes est venu détruire, voler.

Uncategorized

Parce que… Photooooos !

En vrac voici : Furbys, mon magnifique Latte Machiatto qui montre que mes 4 mois dans un café ont porté leurs fruits, l’Italie : une cascade, une marmotte en france, une bougie qui exprime la cosyness d’une soirée entre amies. Bref, 2 mois de vacances.

Et là, real life, l’avenir, les projections.

Yaaaayy for the many more awesome moments to coooome !